RETOUR


Soirée spectacle à Néoules

Je voudrais remercier Jean-Marc qui est l'investigateur de cette merveilleuse soirée qui restera longtemps dans ma mémoire.



Ma première rencontre avec Max, il m'attendait tout en préparant une superbe salle de réception, équipée d une scène joliment décorée. Je ne savais pas trop où je mettais les pieds quand je vis une banderole où il était inscrit " Les amis d'André "; un prénom qui ne me disait pas grand-chose.

Max me dit alors : " je suis le papa d'André, un jeune homme handicapé".
Il m'a raconté son histoire et je n'avais qu'une hâte, c'était de le rencontrer.

Max m'a énuméré tous les sports qu'André a pu faire comme le parachutisme avec l'intervention d'un grand nom du Foot, le troisième but de l'équipe de France en 98, souvenez-vous : Emanuel PETIT, qui a financé un prototype de parachute assisté d'un fauteuil roulant équipé de technologie pour le pilotage de l'engin.
C'est même André qui a inauguré le système.
J'ai même appris qu'André a fait de la danse en fauteuil, et bien d'autres activités encore.

Nous avons passé un moment ensemble et un groupe d'invités arrive et parmi eux, André, un ado pas comme les autres ou plutôt différent. J'observais ce jeune homme au milieu de quelques personnes qui dégageaient beaucoup d'amour pour lui. C'était une scène étonnante et rassurante.

Je me suis approché de lui pour l'embrasser, son coté attachant me baignait dans une alcôve de bonté et j'ai reçu toutes les réponses aux questions que je me posais en une seconde !

Nous formions un groupe de dix personnes sous les flashs qui crêpaient au milieu de la joie qui planait sur cette scène.




Max qui avait tout organisé, nous demande de passer à table et je me retrouve assis auprès d'André. Christine, la femme de Max nous avait préparé un superbe repas, je me suis régalé, André aussi d'ailleurs, je me souviendrai de cette quiche !
Encore merci Christine !

Parmi les invités, Jean Marie un homme super sympa, nous avons accroché dès son arrivée. Il s'intéressait à mon matériel de sonorisation, tellement qu'il a fini sonorisateur de la soirée ! Il a fait un travail fantastique ! Et n'a pas hésité une seule seconde à se lancer dans l'aventure sans jamais l'avoir fait auparavant.

Le spectacle commence et André est placé juste devant moi, c'est parti pour 2 heures !

Passons sur les détails mais si je devais retenir quelque chose de la prestation, c'est l'amour d'un public amoureux de la chanson Française. Nous arrivons à la fin de la soirée, quelques photos et CD dédicacés.

Plus tard, vient le moment de se séparer. Une chose importante quand même, nous avions émis l'hypothèse avec Max, que je dorme chez lui en cas de grande fatigue, mais comme je me sentais en forme pour reprendre la route, j'ai décliné l'invitation, ce qui n'était pas de l'avis d'André, qui quand j'ai voulu lui dire au revoir m'a dit que je devais dormir chez lui ! Max lui a expliqué la situation et nous avons conclu de nous revoir bientôt sur un autre gala et cela dans très peu de temps.

J'ai eu l'impression de chanter pour une grande famille, comme on en trouve rarement, au centre de cette famille, un cœur vaillant sur son fauteuil, certes avec des roues, mais placées sous le signe des roues de l'espoir.

A très bientôt André,

Alain Sebbah