RETOUR


Age tendre et tête de bois



Je ne saurais dire si c'était le jour tant attendu, mais c'était tout comme !
C'est simple, je me suis réveillé 5 ou 6 fois durant la nuit, la tête prise par des questions concernant ce que j'allais chanter.
Enfin le jour se lève, nous sommes le 16 décembre 2010, c'est pour moi un grand jour.

Je vais chanter sur une scène prestigieuse au Zénith de Montpellier avec la tournée des idoles d'Age tendre et tête de bois.

Il est 6 heures, je ne peux plus dormir, je me lève, angoissé mais heureux.
J'ai rendez-vous avec mon ami Christian Delagrange à 11 heures à la maison. J'ai 5 heures pour évacuer mon angoisse et me préparer.

Pourtant, j'en ai fait des scènes mais là, 6000 personnes, un public ! Et quel public !

Vers 10 heures 30, mon Christian m'appelle pour me dire : « je vais être en retard, je ne trouve plus mes chaussures de scène » ! Prends ta voiture et nous nous retrouvons sur place !

Les choses se précisent, Patrick Carrier, la personne qui m'avait employé m'avait donné rendez-vous à midi mais je voulais être là avant.
Il peut y avoir un problème et ainsi on peut avoir le temps de le traiter. Donc je prends ma voiture et direction le Zénith.

Arrivé sur place et pour la première fois, je me dirige vers le parking des artistes, un gardien m'ouvre la grille et me voila arrivé.
La première personne que je croise sur le parking, c'est Dom, un garçon formidable à qui je dois aussi mon passage.
C'est le responsable du transport du matériel, sono et éclairage. Nous avons sympathisé tous les deux, il est venu me voir en spectacle et a demandé au responsable des artistes de me donner une chance en me faisant faire une première partie dans la tournée Age tendre avec Christian.
C'est un garçon d' 1 mètre 90 au cœur tendre, à l'allure de "Monsieur propre" si vous voyez ce que je veux dire.
Il me donne les conseils de dernières minutes, je l'écoute et rentre dans la salle.

Je découvre une usine, des techniciens vadrouillent dans tous les coins, tout va prendre forme dans les 2 heures, on a du mal à le croire.
Aucun artiste n'est présent, je suis le premier, un mélange de froideur et de chaleur à la fois.
Patrick Carrier vient à ma rencontre, me souhaite la bienvenue et m'entretient sur mon passage.
J'en profite pour prendre conseil auprès de lui concernant le choix du titre et sans rien ajouter, il me lance " je suis malade ", Alice dona l'a chantée elle a eu beaucoup de succès ! ".
Le choix était fait !

Il appelle le sonorisateur, et me met en relation avec lui.
Un gars très sympa qui fait tout ce qu'il peut pour rentrer mes bandes sons dans son ordinateur.
Problème, le format n'est pas bon alors j'appelle une amie qui me sauve la mise en me les envoyant par mail et ca marche !

Quelques minutes après, on me demande de faire ma balance.
Une jeune fille me remet un micro en main, on envoie ma bande son et je chante.
Rien que de voir ces sièges vides devant moi ca donne la chair de poule !
6000 places qui vont être comblées dans 2 heures, ca fait de l'effet, et en plus, il y a tout le staff en bas qui écoute.
Tout le monde a le sourire, et on passe à autre chose.

C'est moi qui démarre. Il est 14 h00, mon copain Henri Giraud, sosie de Coluche, va chauffer la salle.
C'est un garçon adorable que j'ai connu en gala et je dois dire que nous nous sommes beaucoup appréciés.
Un autre garçon Johnny Logan, sosie de Johnny, était là, j'ai eu aussi l'occasion de partager une scène avec lui. Une voix superbe et surtout un talent fou !
Il était présent en tant que visiteur.
Il a déjà fait plusieurs fois ce pourquoi je suis là et il le mérite amplement.

Alain Bastard et Maryse arrivent pour me soutenir ainsi que Dominique Leplat et Dieu sait que ça fait du bien !
Mon fils Jérôme est là aussi, il ne veut pas rater cela et ca me touche, je fais celui qui a même pas peur !

Le moment tant attendu arrive, je me poste près de l'escalier qui mène à la scène, la jeune fille me conduit jusqu'à l'endroit où je dois chanter, juste à l ouverture des rideaux, et là, j'attends.
Un simple rideau me sépare de 6000 personnes qui écoutent Yan le présentateur, tout est flou dans ma tête, mais je tends l'oreille jusqu' à entendre mon nom, c'est le signal !

Tout à coup, Christian apparait sur le côté de la scène et me dit " stresse pas y a personne ! " Lol !
Enfin j'entends mon nom le rideau s'ouvre et là, j'ai l'impression de m'envoler, je suis porté par le public qui chante avec moi c'est merveilleux.
J'ai le sentiment d'apprivoiser ce public et c'est gagné !
Je termine ma chanson sous un tonner d'applaudissements je suis comblé !

Je quitte la scène et dans le noir de la coulisse je croise Denise Fabre qui me félicite et qui m'embrasse, mes copains Henri et John viennent aussi, mon Christian, et Patrick Carrier viennent également me féliciter et me rassurer.
J'étais aux anges. J'avais rempli ma mission avec succès.
Maryse, Dominique, Marie et Alain me rejoignent aussi un grand sourire aux lèvres.

Ce rêve que je viens de vivre tout éveillé, je le dois encore et toujours à mon ami, mon complice, cette personne qui compte énormément dans ma vie, sur scène et de tous les jours.
Cette personne qui passe sa vie à donner, donner et toujours donner, avec qui je partage une réelle amitié et complicité depuis plus de 7 ans : Christian Delagrange.